Quelle est la composition de l’e-liquide ?

Avant de parler, dans cet article, de tous les produits qui entrent dans la composition du eliquide de cigarette électronique, (les arômes alimentaires notamment), évoquons tout de même un fait central. Lorsque vous vapez avec une cigarette électronique, le temps que vous y passez ne sera pas du temps consacré à la cigarette classique, question de timing, tout simplement. Au début, certains vapoteurs utilisent d’ailleurs de manière compulsive leur cigarette électronique pour justement empêcher tout retour vers la cigarette classique.

Or, il est prouvé que la première chose que le fumeur retrouve lorsqu’il arrête de consommer la cigarette traditionnelle est l’odorat. Magie de l’innovation technologique, c’est justement l’une des plus-values centrales de la cigarette électronique, les odeurs des différents arômes naturels ou synthétiques contenus dans les eliquides (fruits rouges, menthe, Classic, gourmands, etc.). Mais d’où viennent ces arômes ?

Composition des eliquides : des produits déjà utilisés

De nombreuses interrogations ont longtemps persisté. Grâce aux études scientifiques, on connaît mieux la composition du e-liquide. Des experts de 14 nationalités ont fait le point lors d’un congrès médical à La Rochelle en décembre 2016, sans aucun financement par l’industrie.

Dans la e-cigarette, il n’y a pas combustion de substances cancérigènes, mais une simple condensation de produits liquides aromatisés déjà utilisés dans l’industrie alimentaire et pharmaceutique.

La composition de l'e-liquide

Un composé gagnant pour le eliquide des cigarettes électroniques

Des spécialistes vous en parlent dans la vidéo Cigarette électronique, détox ou intox ? Elle permet de faire un point sur l’actualité des recherches scientifiques. Le verdict est tombé, sans surprise pour les fabricants soucieux de la qualité : vapoter, c’est bien plus sain que fumer.

La nouvelle norme AFNOR en la matière oblige le fabricant européen à proposer un étiquetage lisible et exhaustif. Les flacons de 10 ml sont livrés avec une notice complète.

Ce qui est certain, c’est que l’on peut dire adieu aux substances cancérigènes ingérées par les fumeurs de tabac : goudron, monoxyde de carbone et particules fines.

Les bases de tout bon eliquide pour cigarette électronique

  • Le propylène glycol

Cette molécule compose la fumée propulsée sur les scènes de concert. Elle a aussi pour fonction d’humidifier certains aliments et médicaments de notre quotidien.

  • La glycérine végétale

Non cancérigène, elle est – comme son nom l’indique – d’origine entièrement naturelle. Elle a notamment pour vertu de conserver les saveurs intactes.

Comme le propylène glycol, elle est fréquemment utilisée dans les aliments et les médicaments. Elle a des vertus émollientes.

  • Dosage

Chaque vapoteur a ses propres goûts. Il faut tester différents e-liquides pour savoir laquelle de ces deux molécules est la plus adaptée. Comme pour le vin par exemple, certains recherchent des sensations plus fortes en bouche que d’autres.

Sur les étiquettes de tous les flacons de e-liquides aux normes, les proportions de chacune de ces bases sont indiquées dans cet ordre :

  1. Pourcentage de propylène glycol (PG) ;
  2. Pourcentage de glycérine végétale (GV ou VG).

Le vapoteur a généralement le choix entre six dosages environ. Plus la proportion de propylène glycol est élevée, plus il ressentira ce fameux hit, un effet de picotement dû à la contraction du larynx. Il ressent alors une sensation intense proche de celle du fumeur qu’il était ou est toujours occasionnellement (dans ce cas, il est vapofumeur).

En revanche, les cigarettes électroniques remplies de e-liquides à 50% ou 100% de glycérine végétale donnent des sensations plus douces. Le nuage de vapeur sera aussi plus dense.

C’est au vapoteur de choisir en fonction de ses envies personnelles. Il peut également changer d’accessoires pour son confort et un plaisir accru.

Les arômes de qualité alimentaires des eliquides

  • Innocuité des arômes alimentaires

Non cancérigènes, ils ont été testés seulement en situation de chauffage. En revanche, nous n’avons pas encore la preuve de leur innocuité par inhalation.

Le danger viendrait d’ailleurs. Les chercheurs ont détecté des traces de formaldéhyde, métaux lourds et acroléine.

Les études qui pointent ces substances sont souvent dénoncées, car elles seraient biaisées. En effet, elles ont poussé l’usage du e-liquide à l’excès, de façon à créer une surchauffe de la résistance.

En outre, notre environnement intérieur ou urbain en contient des doses bien supérieures. Il convient de lire les conclusions formulées par les spécialistes.

Se cantonner aux chiffres, c’est méconnaître la réalité d’un environnement intérieur ou extérieur plein de substances qui ne sont néfastes qu’à partir d’un certain seuil. C’est pourquoi nous recommandons de manipuler les données chiffrées avec attention.

  • Le paradis des saveurs

Des milliers de saveurs permettent de plonger le vapoteur dans un univers infiniment sensuel. C’est un excellent moyen d’oublier une odeur nauséabonde bien connue…

Pour l’entourage, peu de risque de subir des émanations nocives à partir du e-liquide.

Ce plaisir ne fait que s’accroître. Après avoir abandonné ses habitudes néfastes, l’ex-fumeur retrouve très souvent l’odorat. C’est donc avec bonheur qu’il va pouvoir choisir les saveurs qui lui font vraiment du bien.

Les utilisateurs disent souvent que la e-cigarette, cela leur a permis d’arrêter de fumer sans douleur.

  • Les produits aromatisés artificiellement

Leurs concepteurs mettent en avant l’absence totale de risque allergique, mais ils ont une parfois saveur moins intense.

  • Les arômes naturels

De nombreuses marques comme Vincent dans les Vapes et Fuu proposent une large gamme de produits naturels, parfois issus de l’agriculture biologique et locale.

La qualité est meilleure, le plaisir d’inhaler le produit liquide est plus intense. Il est possible de varier en ayant plusieurs réservoirs (appelés “clearomiseurs”) contenant des e-liquides aux fragrances différentes : réglisse, fruits rouges…

Il est d’autant plus facile de varier que les e-liquides ne sont vendus qu’en petits flacons de 10 ml (sauf pour un produit sans nicotine, qui peut avoir une contenance supérieure).

  • E-liquide français ou américain

Ils sont soumis à des normes et des contrôles des plus stricts. Toutefois, dans une démarche éco responsable, il est préférable de se procurer des produits fabriqués localement. C’est une façon de réduire l’émission des gaz à effet de serre liée au transport.

La nicotine contenue dans vos eliquides

Addictive et irritante, elle n’est pas cancérigène. C’est la fumée brûlée du tabac qui donne le cancer, et non pas la nicotine.

Au total, c’est la seule substance nocive dont le vapoteur va progressivement se débarrasser. C’est pourquoi il ne faut pas commencer à vapoter si l’on n’est pas fumeur. De plus, c’est strictement déconseillé pour les enfants et les adolescents.

Pour cela, il faut diminuer progressivement le dosage au fil des mois. Pour y parvenir, varier les arômes est une diversion utile.

En effet, les flacons sont proposés avec différents dosages.

  • Pour un ex-gros fumeur (plus d’un paquet de cigarettes par jour) : 19,6 mg/ml.
  • Pour un ex-fumeur à moins d’un paquet par jour : 9, 11 ou 13 mg/ml.
  • Pour un ex-petit fumeur (environ 5 cigarettes par jour) : 3 mg/ml

Il existe aussi des e-liquides sans nicotine. Ils se présentent alors dans des flacons de 10 ml, mais aussi de 20 à 50 ml car la réglementation est plus souple en France pour ce e-liquide jugé plus inoffensif. Sa consommation ne fait l’objet d’aucune interdiction.

Eau et l’alcool sont parfois présents dans la composition du eliquide

Inoffensive, elle est condensée grâce à la résistance qui chauffe le e-liquide dans le réservoir de la cigarette électronique.

Il existe des gammes sans alcool.

Recommandation : vapoter conduit-il à fumer ?

Les non-fumeurs, et particulièrement les jeunes, ne sont soumis à aucune publicité en faveur du vapotage.

Même si sa composition est jugée inoffensive pour le moment, certains redoutent que les jeunes ne prennent ainsi l’habitude d’avoir le geste du fumeur.

À l’heure actuelle, les études montrent toutefois que la cigarette électronique n’incite pas à fumer.

Vous pouvez vous-même enlever certains produits de la composition du eliquide

Vapoter des eliquides de compositions différentes est tout à fait possible, mais requiert parfois d’acquérir des pièces détachées. En particulier  si vous vous tournez vers un e liquide sans propylène glycol, parce qu’il sera nécessairement plus épais. Vous devrez adapter la résistance (spires plus larges, valeur de résistance moins grande, mèche plus absorbante) et la puissance de la batterie par exemple. Mais vous pouvez aussi réduire la dose de propylène glycol sans aller jusqu’à sa suppression, Vampire Vape propose une gamme high vg, au ratio pg/vg de 30/70.

Si vous ne souhaitez pas vapoter de e liquide français sans propylène glycol, mais réduire la part de produit chimique, vous pouvez acheter un eliquide sans nicotine si vous êtes prêt. Les marques proposent quasiment toutes un niveau de qualité e liquide identique, avec ou sans nicotine. Et lorsqu’on veut sortir des sentiers battus parce que les compositions des flacons prédosés de 10 ml ne conviennent pas, il est possible d’acheter de quoi faire son e liquide, en plus grande quantité. Lorsque vous vous orientez vers ce DIY(do it yourself), tenez hors de portée des enfants vos produits. Les produits qui entrent dans sa composition ne rendent pas le e liquide dangereux pour la peau, mais certains sont dangereux en ingestion surdosée ( la nicotine notamment).

Vous pouvez même réaliser tout type de composition de eliquide

Eau, alcool, nicotine, propylène glycol ou non, glycérine végétale, arômes alimentaires, naturels ou synthétiques, tous les ingrédients qui entrent dans la composition du eliquide sont connus. Aucun secret bien gardé, si ce n’est celui des recettes que les fabricants ont créées. Un grand cuisinier de révèle pas comment il procède pour que l’alchimie opère entre quelques ingrédients de base qu’il utilise. Vous l’avez vu, les arômes sont la diversion ultime pour aider au sevrage tabagique, parce qu’ils sont puissants. Ces arômes sont eux aussi soumis au strict contrôle des normes édictées, et contiennent certains aldéhydes aromatiques autorisés. Mais aucun arôme ne contient à l’état brut d’acétaldéhydes, formaldéhydes, acétaldéhyde, les plus nocifs des aldéhydes, qui sont, eux, interdits.

Une recharge e liquide peut contenir des arômes simples, essentiels, ou complexes. Vous choisissez en fonction de vos envies et de votre propre appétence aux mélanges. Elle peut aussi contenir ou non de la nicotine, sous différents dosages, et si vous réalisez vous-même vos eliquides, vous pouvez doser très finement les quantités. Des variantes existent avec les sels de nicotine, qui permette d’augmenter le dosage, sans ressentir de hit trop fort. Vous avez également la possibilité, avec la marque Vincent Dans Les Vapes, de vapoter de la nicotine vapologique, produite en France. Si vous souhaitez appliquer le principe de précaution à votre niveau, éviter de multiplier les mélanges d’arômes si vous ne voulez pas générer de molécules potentiellement instables voir nocives. Pour vos autres interrogations, suivez nos guides :

// Rechercher