Alfaliquid : histoire d'une marque d'e-liquide développée par Gaiatrend.

Fondée en 2008 par l'ingénieur Didier Martzel la société Gaiatrend est l'entreprise (SARL) de l'est de la France qui a créé la marque Alfaliquid aujourd’hui connue de tous les vapoteurs en France pour sa fabrication de eliquide. En quelques années, cette marque française pionnière dans le domaine des e-liquides (liquides pour cigarettes électroniques) a su se tailler une renommée incontournable dans l'univers de la vape et de l'ecigarette.

Installée à Rohrbach-lès-Bitche (département de la Moselle 57), la petite entreprise a rapidement grandi. En 2015, les célèbres e-liquides Alfaliquid aux bouchons verts lui permettent de réaliser 45 millions d'euros de chiffres d'affaires et d'employer près de 200 personnes dans des usines et laboratoires n'ayant rien à envier aux fleurons mondiaux. Le vapoteur est donc un client à choyer pour cette société maintenant renommée.

Gaiatrendlocaux Gaiatrend
Alfaliquid : fabrication du e-liquideflacons Alfaliquid

Une idée, un marché

La grande spécialité de Gaiatrend est les arômes alimentaires. Pas étonnant dans la mesure ou ces produits sont au cœur de la fabrication du liquide destiné aux e-cigarettes. Comme souvent quand les entreprises réussissent, l'idée de départ vient d'un besoin personnel, dans le cas de Didier Martzel c'est le souhait de voir son fils arrêter de fumer qui va faire germer l'idée de cette entreprise.

Si la première cigarette électronique qu'il a conçue n'apporte pas le succès envisagé, c'est la fabrication des consommables qui a permis de propulser l'entreprise jusqu'aux excellents résultats qu'elle rencontre aujourd'hui.

La fabrication des e-liquides Alfaliquid

Les ingrédients de base restent "simples" puisque les e-liquides Alfaliquid sont composés d'arômes alimentaires (ce qui donnent les différents parfums et saveurs), de nicotine bien évidement, d'eau, d'alcool, et de propylène glycol et glycérine végétale.

Son succès, l'entreprise le doit en bonne partie à sa capacité d'innovation (plus de 100 saveurs distinctes à ce jour : tabac blond, tabac brun, menthol et toutes les saveurs exotiques et gourmandes), mais aussi et surtout à la qualité des ingrédients qui composent ses produits destinés à la e-cigarette. Il va sans dire que le « made in France » rassure en comparaison des produits d'importation peu contrôlés. Alfaliquid a d'ailleurs reçu la certification AFNOR « origine France Garantie (AFNOR cert. 68281 ).

Dosage et matières premières sont surveillés par Olivier, le premier fils de Didier Martzel le monsieur qualité de l'entreprise. Saveurs et parfums sont l'apanage de Xavier, son deuxième fils, le "goûteur" de l'entreprise. La plus grande difficulté dans la fabrication provient du fait que les arômes doivent rester agréables pour le vapoteur alors qu'ils sont soumis à une chaleur intense et doivent être délivrés progressivement.

On doit à Xavier les saveurs particulières des "juice" menthe glaciale, menthe fraiche, pomme cannelle aux goûts si particuliers, tout comme le dragon oil.

Avec 50% du marché français, Alfaliquid se taille aujourd'hui la part du lion dans l'hexagone, mais a bien l'intention de diffuser ses e-liquides au plus grand nombre, notamment en Europe et aux Etat-Unis où l'aventure a déjà démarrée.

 

Un marché qui double chaque année

Est-ce l'augmentation du prix des cigarettes et du tabac, une volonté de préserver son corps ? Quoi qu'il en soit, le marché des e-liquides croît tous les ans avec le nombre d'utilisateurs de cigarettes électroniques. Gaiatrend profite donc proportionnellement de cette croissance en regard de sa part de marché actuelle avec la marque Alfaliquid.

 

Alors quel événement pourrait bien enrayer ce développement et cette réussite pour Alfaliquid ?

Didier Martzel reste confiant, l'arrêt du tabac entre progressivement bien dans les mœurs. Les fumeurs sont de moins en moins acceptés, les lieux publics leur sont interdits, les entreprises les ont depuis longtemps renvoyés sur les parkings, la cigarette traditionnelle devient synonyme de mauvais goût, la prise de conscience des méfaits du tabac est grandissante. Oui, mais les e-liquides sont-ils si inoffensifs ? C'est la question qui est soulevée régulièrement.

 

Alfaliquid et la e-cigarette

En 2015 la directrice marketing de Gaiatrend, Nadège Anton, a confirmé les 10 millions d'euros d'investissement réalisés par l'entreprise pour la construction d'une usine à Henriville, toujours en Lorraine, pour la fabrication d'une e-cigarette 100% Française. Cette e-cigarette reprendrait une idée brevetée par Didier Martzel en 2006. Annoncée comme « intelligente » cette cigarette électronique qui pourrait s'appeler Alfacig ou Alphacig saura-t-elle s'imposer face à la concurrence ?